Iles minuscules, Il majuscule

Au Sud est de l’Asie, plus d’une 10aine d’îles aux couleurs, aux dialectes et aux découvertes multiples constituent l’archipel des Philippines.

Il s’agit là du 2ème plus grand pays catholique au monde. La religion est omniprésente, dans l’architecture, dans la décoration, dans les coutumes, elle se fait sentir partout, tout le temps. Des guérisseurs aux pêcheurs, des plus conservateurs aux esprits plus rebelles, au centre sied toujours Dieu. Dieu qui guérit, Dieu qui soutient, Dieu qui inspire et Dieu qui aime. Voilà peut-être aussi pourquoi les Philippins se démarquent par une temporalité gravée dans le présent et un sens inné de l’hospitalité.

Je suis partie à la rencontre de ceux qui font le pays aujourd’hui à chaque fois accueillie avec gîte et couverts par mes interlocuteurs.

5 carnets de route diffusés entre le 27 septembre et le 1er octobre sur les ondes de la Radio Suisse Romande dans l’émission “Un dromadaire sur l’épaule” présentée par Mélanie Croubalian:

1-Une femme en quête de liberté.

Connie est une femme indépendante. A 36 ans, elle est séparée de son mari, vit une nouvelle histoire avec Boboy et subvient tant bien que mal aux besoins financiers de sa famille. Elle vit à Cebu, la 2ème pus grande ville du pays, avec ses 2 enfants, sa nièce, sa soeur, le fils de sa soeur et le petit ami de celle-ci. Partagée entre ses devoirs et ses envies, Connie rêve pour 7.

2-L’envers du décor…

Malapascua: une île paradisiaque de 2 km sur 4. Un peuple de pêcheurs, une eau transparente et des fonds marins qui attirent les plongeurs des 4 coins du monde. Et pourtant, derrière une image de carte postale, la réalité des villageois est toute autre. Les hôtels de luxe poussent comme des champignons et avec eux, la crainte pour les locaux de perdre leur toit et leur gagne pain. Gilly est un pêcheur de 30 ans, à travers sa réalité se dessine la peur de toute une communauté.

3-Le spectacle de la guérison.

Nieves Lupas est révérende et guérisseuse. Si ses patients affluent du monde entier, sa pratique de chirurgie spirite reste très marginale, aux Philippines également. Elle vit à Alaminos, un petit village au nord de la grand île de Luzon, avec ses enfants et son mari, Pedro. Elue à l’âge de 7 ans par sa communauté, elle voue sa vie à soulager ses semblables. Loin de tout schéma de compréhension occidentale, ses mains nues opèrent avec l’aide de Dieu et de ses Saints, comme elle l’explique. Tout simplement incroyable!

4-Loin des yeux, près du coeur.

Christine et Romel sont 2 jeunes mariés. Il est marin, elle est enseignante. Il est en mer 9 mois par an, elle est enceinte et accouchera sans lui. A 26 et 27 ans, ces deux-là sont bien décidés à tout sacrifier pour leur futur foyer. Un foyer qui, tout comme leur couple, sera fondé sur les valeurs les plus solides du catholicisme. J’arrive chez eux à Malabuyoc un dimanche, précisément après la messe. Y a-t-il meilleur moment pour parler de virginité?

5-Graines de stars.

De l’arrière boutique d’un petit restaurant de rue s’échappent les rifles des guitares. Les casseroles vibrent, les enceintes grésillent. L’ambiance, c’est la Ouchla Band qui l’assure. 5 ados inséparables, 5 musiciens autodidactes qui font trembler les scènes de leur quartier. Depuis 5 ans, entre reprises et compositions personnelles, ils donnent vie à leurs questions sur l’amour, l’environnement, la religion ou encore la sécurité. Ils ont entre 12 et 17 ans, vont à l’école, cherchent un peu de divertissement dans les centres commerciaux, se retrouvent sur la place de l’Indépendance pour refaire le monde. Ils rêvent aussi bien sûr, mais toujours les pieds sur terre.